Zoom sur les déchets des Talusiens

Que produisent les Talusiens comme déchets ? Voici un retour chiffré sur les résultats de l’année 2017.

Les Talusiens semblent consommer peu d’emballages : chaque habitant dépose en moyenne 33 kg de déchets recyclables dans le silo jaune, alors que la moyenne du SITOM est de 52 kg/habitant. De même pour le verre, avec 26 kg/habitant collecté, alors que la moyenne du SITOM est de 35 kg/hab.

Il reste important de trier plus et de trier mieux !

En effet, malheureusement, on retrouve encore beaucoup d’indésirables dans les silos jaunes. Ceci est constaté lors de l’arrivée des camions de collecte au centre de tri de Rillieux-la-Pape où sont relevées de nombreuses anomalies : sacs d’ordures ménagères, verre, bouteilles pleines, déchets de travaux, cagettes en bois, jouets en plastique, déchets d’équipements électriques et électroniques … autant de déchets indésirables qui sont mis au rebut, car ils ne peuvent être triés et valorisés de la même manière que les papiers et les emballages. De plus, ces erreurs peuvent être préjudiciables à la sécurité des personnes travaillant sur la chaîne de tri. Par exemple, le verre peut blesser les trieurs. Ne sachant ce qu’ils pourraient trouver en l’ouvrant, les trieurs ont pour consigne de ne jamais ouvrir un sac d’ordures ménagères fermé, même transparent. En outre, s’il s’éventre dans le camion ou lors du déchargement, ce sac souille alors les déchets recyclables.

En parallèle, les poubelles grises talusiennes représentent 158 kg/habitant…alors que la moyenne sur le territoire du SITOM avoisine les 163 kg/habitant.

Cela équivaut, uniquement pour Taluyers, un total annuel de 425 tonnes qui sont incinérées à Gerland, mais attention… près de la moitié des ordures ménagères est encore constituée de déchets recyclables ! L’incinération coûte environ 100€ la tonne, une charge conséquente pour la collectivité, et une perte potentielle de matériaux qui auraient pu être valorisés : plastiques, métaux, cartons, papiers, textiles…tant de ressources et d’argent qui partent en fumée !

Ceci est alarmant, mais des solutions existent pour alléger nos poubelles !

Tout le monde, du producteur au consommateur, est concerné par la prévention des déchets et est capable de mettre en place des gestes simples et alternatifs afin de réduire le poids de nos poubelles. Il peut être parfois utile de repenser ses habitudes de consommation et ses comportements au quotidien. En prendre conscience, puis passer à l’action à son rythme, est possible.

  • Faire du compost permet de réduire de 35% sa poubelle grise, et produire gratuitement et sans effort un amendement pour son jardin. Cela représente 55 kg d’ordures en moins chaque année à incinérer, et des plantes en meilleure santé !

o   Le SITOM fait bénéficier les habitants de la COPAMO d’une aide financière à l’achat d’un composteur de 600L commandé via leurs services (prix aidé : 25€ TTC). Rendez-vous en mairie ou adressez-vous au SITOM pour obtenir un bon de commande.

 

  • Déposer les textiles, linge de maison, chaussures, sacs dans les conteneurs blancs « Le Relais », c’est être solidaire ! S’ils sont en bon état, une partie sera revendue en friperie en France, l’autre exportée en Afrique. S’ils sont abîmés, troués ou tachés, la fibre sera recyclée pour faire de l’isolation thermo-acoustique pour les bâtiments. Les Talusiens doivent en prendre l’habitude : jusqu’à présent, seulement 1,7 kg de linge par habitant et par an sont ainsi valorisés. Il faut persévérer !

 

  • Acheter ses produits de consommation en vrac, acheter des produits de plus grande contenance… c’est éviter de faire déborder son sac de tri sitôt rentré·e des courses à cause du suremballage ! Cela représente plus de 10 kg de déchets par an.

 

  • Organiser son réfrigérateur, faire des listes de courses en conséquence, ajuster les quantités cuisinées, congeler ses restes…c’est éviter le gaspillage alimentaire : encore 7kg de nourriture sont gaspillés par personne et par an.

 

  • Chercher d’abord à réutiliser et/ou faire réparer un objet, avant de systématiquement le jeter, c’est économiser nos ressources naturelles : air, eau, énergies et matières premières. Trouvez un réparateur proche de chez vous grâce à l’annuaire en ligne https://www.annuaire-reparation.fr/

 

 

Si vous avez un doute ou une question sur le tri, ou besoin de renseignements sur des gestes préventifs, le SITOM est à votre disposition pour vous répondre au 04 72 31 90 88.

 

Les commentaires sont fermés.